Comment déterminer le montant d’un loyer ?

Dans cet article nous allons voir comment un propriétaire va déterminer le loyer de son bien immobilier ? Le loyer est le facteur principal de sélection des locataires qui sont à la recherche d’un appartement, studio ou maison à louer. Il conviendra donc de définir comment un propriétaire peut déterminer le loyer de son bien.

Les éléments pris en compte pour fixer le loyer

Comment un bailleur détermine-t-il le loyer ? Plusieurs éléments entrent en ligne de compte lors du calcul du montant du loyer. Celui-ci varie selon la localisation du bien immobilier. Il est indéniable que le coût de location d’un appartement dans un quartier résidentiel d’une grande agglomération n’est pas le même que celui qui est pratiqué dans les zones périphériques ou rurales. Le second critère de fixation de loyer concerne l’âge de l’immeuble, la qualité de l’aménagement et de l’étendue de la surface habitable. Et enfin, la présence de diverses commodités, comme une conciergerie, un gardiennage, un ascenseur ou un interphone contribue à augmenter la valeur locative d’un logement.

Possibilité de réviser annuellement ou en fin de bail

Dans le cas où le contrat d’habitation le prévoit, le propriétaire est en mesure de réviser le loyer à la hausse en se basant sur la valeur décidée par l’INSEE. L’augmentation ne doit pas, toutefois, dépasser l’évolution de l’indice de révision des loyers (IRL). Dans ce cas, comment un bailleur détermine-t-il le loyer ? La hausse est calculée en multipliant l’ancien loyer par la valeur de l’indice pour le trimestre en cours. Par la suite, il faut diviser cette somme par la valeur de l’IRL à la même période de l’année précédente. Si le détenteur de l’immeuble estime que le montant du loyer a été sous-évalué, il peut opter pour une revalorisation de son bien en fin de bail et imposer une augmentation auprès du locataire.

Voilà donc comment un bailleur détermine le loyer. Toutefois, les deux parties peuvent entamer des négociations en vue de fixer le coût de la location, que ce soit en début de convention ou lors du renouvellement du bail. De même, pour la prise en charge des frais engagés pour un éventuel réaménagement de l’habitat ou un précompte immobilier qui peuvent incomber, soit au propriétaire, soit au locataire.

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>